Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 13:36

Tu viens déjeuner ?


           
Midi, l’heure où la petite ville devient grande si les petits camions ne la mangent pas.

            Et les petits camions avaient faim.

            Et voyaient rouge car ils n’étaient pas au vert. La famine qui sévissait ailleurs ne les regardait pas plus que les pyramides regardaient le nombril de Napoléon.

            Tout cela donnait au Camion l’impression d’être à un carrefour de l’histoire :

            « Qu’est-ce qu’on mange à midi ? »

            La rumeur de la rue n’était plus qu’un appel avide, un abîme gargouilleux aux borborygmes voraces, un gouffre torturé par ses propres déglutitions convulsives, papilles ensalivées au fond de gorges déchirées par les sucs âcres des salives bavantes jusqu’aux boyaux intra-caverneux – à l’écho creux – d’une écoute vide à engloutir sa langue en trois coups de klaxon orgiaques, long comme un intestin de comptoir débauché jusqu’aux amygdales et dont l’appétit s’exsangue au tréfonds des glandes biliaires, hépatiques en plein buffet, ulcéreuses au ras du foie cuisiné sur l’estomac tordu par la curée d’une boulimie grasse, dégoulinant ses doigts en boudin de réfectoire.

            Le dieu fou en cala Et pourtant le Camion était au régime.                   

                (...suite)

Partager cet article

Repost0

commentaires