Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 15:00

      
      
     
      L’anglais toulousain ce n’est pas comme en français.

      Certes, on peut écrire Stonehenge… si on ne le dit pas,
      mais à la parole on n’entend pas la même chose, et de
      toute façon on n’a pas de cailloux.

      D’ailleurs, il y a des régions où on n’en a jamais rencontré,
      des cailloux.

      Ca prouve bien qu’ils ne supportent pas le voyage et
      qu’ils sont bien moins fous que leur nom peut le laisser
     
supposer.   

      Nous…

      Et puis je te le répète, l’anglais toulousain ce n’est pas
      comme en français.






 

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 14:45

                      
                      
  
    - « Venu,

                d’ici,

                     et reparti. »

    - Ce n’est pas un peu « historique »… ? Comme si les armées romaines avaient existé sur ce monde !...

    - Et pourquoi pas ?

    Selon les théories actuelles, l’univers est courbe. Car il n’a du poil que d’un côté …

    Et pas n’importe quel poil, pas le poil lisse et domestiqué du soldat de métier, mais le poil darwinien, bien dans la lignée scientifique, qui a développé son pouce opposable et serre très fort tout ce qui passe à sa portée.

    Alors, à force…



 
Partager cet article
Repost0
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 14:30


- Je te dis que j’ai vu un trou avec des pattes.

       - Mais ça n’existe pas un trou avec des pattes, et ne me dis pas que je n’ai pas eu le temps de le voir parce qu’il courait trop vite.

- Ben si, justement. Enfin, il ne courait pas si vite que ça, mais je pense qu’il aurait pu courir plus vite.

       - Ah oui ! Et à quoi tu as vu ça ?

- A son air, un peu pincé. On voyait bien qu’il restait sur sa réserve.

       - L’air du trou ! Tu ne confonds pas par hasard les pattes et les p…

- Ah non ! Le poil, je connais ! C’est ce qui nous fait tourner en rond dans la Courbure Eternelle.On apprend ça tout jeune, dès que le bourgeon durcit.

      - C’est bien, tu n’oublies pas que nous sommes au service de la science. Mais, quel rapport… ?

- …Et pourquoi ce monde n’aurait-il pas ce que nous avons toujours été incapables de mesurer… la rapidité du trou ?

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 14:15

WOODINGUE
-
L’ABYSSE et le GALBE
  Livre fondateur du mouvement de l’Univers


…Extrait… 
Schéma de l’Univers avec application


  Courbe convexe avec poil intérieur
  Courbe convexe avec poil extérieur
 
Courbe concave avec poil intérieur
 
Courbe concave avec poil extérieur
                      
Le poil du dedans est plus fort que le poil du dehors


Partager cet article
Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 18:41




 
 Quel rapport,
me diriez-vous,
entre
"Le Porte-mine en Or"
d'Alain Martial
édité en 1942
et
"Sperm River"
de Victuria Thérame 
édité en 2002 ?

Outre le fait qu'ils traitent tous les deux de Littérature Policière, ils ont, entre autre point commun, été édités par des maisons dont le nom commence par un A !

Il fallait bien classer tous ces ouvrages de Collection
d'une façon ou d'une autre !

Ce sera donc par Editeur / Collection qu'ils vous seront présentés à partir d'aujourd'hui...et aujourd'hui, justement, pour commencer,

                                        
Partager cet article
Repost0
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 14:32
Partager cet article
Repost0
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 11:52
 

"Fantômas" de Pierre SOUVESTRE et Marcel ALLAIN

32 volumes édités entre  1911 et 1913. 

Couvertures illustrées  par Gino STARACE sauf la première résultat d’une modification par les Editions Fayard d’une affiche publicitaire, œuvre d’un inconnu  (Sur l'affiche d'origine, un personnage "géant" répandait généreusement sur Paris, à l'aide d'un cornet, des pastilles qui devaient guérir le rhume...)
Le Retour de Flamme – 1943 Magritte copie ici, presque trait pour trait la couverture du premier volume de Fantômas (1911), remplaçant le poignard par une rose... from:
FANTOMASFR
  Fantômas
Dessin à l'encre de chine sur papier  (1926)
 
L'Homme du large – 1926
 
  L'assassin menacé – 1926

 

Pourquoi durant un certain temps un article ERIK (musique)?

 

   

C’était un essai…Toutes ses compositions sur son Blog


 

Partager cet article
Repost0
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 17:52


      


Auteur culte, Pierre PAIRAULT, né en 1922, dans le quatrième arrondissement de Paris, fait son apparition sur la scène française de la SF au début des années 50 sous le  pseudonyme de Stefan WUL (nom d’un savant soviétique d’origine mongole  choisi au hasard dans un numéro de Science & …).
 
En quelques années il livre onze romans, parus au Fleuve Noir [collection "Anticipation"]. Onze romans qui restent aujourd’hui comme autant de classiques de la SF française.
 
   
Cette collection, a trouvé là des oeuvres de grande qualité: Niourk, Oms en série ou L’orphelin de Perdide offrent quelques uns des plus beaux paysages jamais créés par l’imagination humaine.   Stefan Wul participa également à la création des dessins de couverture de ses romans en envoyant à l'illustrateur René Brantonne plusieurs croquis de travail.

Les ouvrages exposés vous sont proposés en Collection Anticipation
     
  • Le roman Oms en série fut adapté en film d'animation en 1973 par René Laloux sous le titre La Planète sauvage, avec des dessins de Roland Topor.

  • L'Orphelin de Perdide fut également adapté en 1981 par René Laloux sous le titre Les Maîtres du Temps avec des dessins de Mœbius.
 
 "Un jour, ma femme était en train de lire un roman de science-fiction, je ne me souviens plus du titre, donc je ne ferai de peine à personne, même si je le voulais ! Et elle m’a dit : Nom d’un chien, ce que c’est mauvais ! Tu devrais essayer, tu ferais bien mieux ! Et alors, sur une crise de fantaisie, j’ai laissé tomber mon essai de roman policier, j’ai arraché toutes les feuilles du cahier sur lesquelles j’avais griffonné déjà, je les ai jetées à la poubelle et je me suis mis au travail sur ce cahier vierge, en disant à ma femme : Je vais t’écrire un roman de SF, et celui-là sera bon ! "

 F. TRUCHAUD : “Rencontre avec Stefan Wul”, in Galaxie n°80 (1971), p. 141

 
et pourtant... Ce roman de  Lionel HUDSON, un pseudo de Stefan WUL que vous pouvez retrouver en
Policiers
Hors-Collection

 
 

Partager cet article
Repost0
9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 18:30





 
Emile Gaboriau est une preuve parmi d'autres que le roman dit "policier" ne peut pas être cantonné dans un genre secondaire ce dont certains doutent encore à l'heure où Simenon entre dans la Pléiade. Il est sans conteste un grand romancier, un de ces auteurs capables d'embrasser fortement une série de personnages dont les vies se mêlent au travers d'une intrigue puissante qui plonge ses racines dans les vices et les passions les plus forts.

   

En mars 1862, une femme d'une cinquantaine d'années, la veuve Lerouge, est assassinée sauvagement dans la maison isolée qu'elle occupe à Bougival. Lecoq, jeune agent de la Sûreté Parisienne s'adjoint les services d'un détective amateur, le père Tabaret, pour mener à bien l'enquête difficile qui s'annonce... Grâce à la méthode d'investigation psychologique de Tabaret, la lumière va peu à peu se faire sur l'extraordinaire complot qui est à l'origine du meurtre de Bougival. Une affaire complexe, digne ancêtre des plus éprouvants suspenses de l'histoire du genre, menée de main de maître par le duo le plus atypique et le plus pittoresque jamais mis en scène...


L'affaire Lerouge d'Emile Gaboriau est l'un des ouvrages que nous vous proposons dans notre rubrique
"Policiers Hors-Collection"



                                                 En ligne  :
                                                              Les Contes du Camion: Episode 23



Partager cet article
Repost0
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 14:00

WOODINGUE
-
L’ABYSSE et le GALBE
  Livre fondateur du mouvement de l’Univers

…Exégèse… 


Voici le résultat de l’observation scientifique de la dernière fois, observation qui avait été déjà confirmée avant :
                         
L’univers est courbe pas toujours dans le même sens. De nos   jours, nous savons que le poil à pouce opposable n’est pas seul en cause.


Pour l’instant deux hypothèses sont retenues :

-




-



Soit l’espace n’a le poil installé que d’un côté parce qu’il est trop fin (l’espace). D’où l’inégalité fondamentale des côtés, et la Courbure Eternelle aurait profité de cette injustice pour instaurer la Chute Obligatoire

Soit on aurait grimpé si haut que le côté le plus proche aurait grillé et d’où viendrait le nom de notre grand lieu de pèlerinage, Roustis-lès-Couilloux. 
 

Partager cet article
Repost0