Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 22:29

 

 

"Rappel:  Je ne vends pas de livres à quatre tranches, les miens ont un dos et uniquement trois tranches: c'est plus pratique!"

 

VRPM02   VRPM01.jpg

TOME 1

"Sur la planète Mars" 

 

TOME 2

"Les Robinsons de la planète Mars" 

 

GAYAR H. Aventures merveilleuses de Serge Myrandhal.

" Les Robinsons de la planète Mars " (Ed. Laumonier 1908) 

- Vendu -
___
 

Articles...
FEUAA AV183 GA2153 AS1 i4.jpg JUN112
Partager cet article
Repost0
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 12:02

 

 

"Attention ! Je ne vends pas de livres à quatre tranches, les miens ont un dos et uniquement trois tranches: c'est plus pratique!"

 

VSTH01
VFRO01

SMITH Jack  " La nuit de la peur "

(Ed. E.D.V.C. 1945)

 

FRONSAC R. " Les soeurs Swings "

(Ed. E.D.V.C. 1945)

Fascicules 16 p. 20.5 x 13.5, illustrations intérieures couleurs
Très beaux 18 € chacun, net de port.
Articles...
SV049
AV183
MEP03
AS1 JLP02
JUN112
Partager cet article
Repost0
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 21:23

Accés au Sommaire

PJH00
 

Dans une optique résolument

nostalgique des "années 1970",

Rivière Blanche publie des manus-

crits d'Anticipation et d'Angoisse indiquant par cela même ses

choix éditoriaux.

 

(lien actif sur la couverture)

                                                                      

   Oubliés sur la planète Bêta XII, dans la constellation de Burin, les quelques rescapés d’une mission commando se retrouvent confrontés à un milieu hostile.


  Le Cap’ Morgad Carlach’, un soldat de fortune (52), presque un vétéran, mettra tout en œuvre pour assurer la survie de ses hommes.


  Loin de les considérer comme de la vulgaire chair à  RCM (Rupteur de Cohésion Moléculaire), Morgad qui a réussi à prendre contact avec l’Amirauté, mène un double combat : contre les troupes du Burin mais aussi contre la bêtise des civils (…cette effroyable guerre que vous civils avez fait naître…266) voire de certains gradés (Le colonel Vaarst en prend pour son grade…).


  Pour mener à bien cette nouvelle mission, il bénéficiera de l’aide d’un autre ancien, Jos Kovicj, mais surtout de Jil de la Materna  Alpha 4 de Phaet (75) amoureuse platonique de son Cap’ depuis qu’une rafale de thermique lourd est passée au dessus de nos têtes. Ensuite vous avez gardé ma main un moment dans la votre… ( scène la plus torride du roman – 256).

  Dans ce roman, encore une fois (les lecteurs de Cal de Terre n’en disconviendront pas), PJ Hérault fait bien son boulot : Son boulot c'est de faire rêver les gens, (Interview  de Damien Dhondt) :

et ça marche !!!

  Sur fond d'environnement de pleine nature, avec en premier plan la mer (présente dès ses premiers romans), P.J. Hérault  a su métamorphoser un capitaine « moyen » en héros ! (Même si le roman en manque un peu d’Eros…).                                            

 

P.J.Hérault, Quand il ne reste que l'honneur... édition Rivière Blanche, février 2011, 292 pages, 20 €.

 Retrouvez d'autres ouvrages de P.J. HERAULT dans notre catalogue  "Collection ANTIPATION au Fleuve Noir".
Partager cet article
Repost0
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 21:58

Mise à jour Mars 2020

Première édition :
Les éditions originales des n°1 à 5 n’ont pas de numéro en 4ème de couverture
Les 12 premiers titres ont les tranches massicotées

Deuxième édition:
Les ouvrages sont numérotés en quatrième de couverture.
La tranche en tête n'est pas massicotée.
Les illustrations sont à l'identique des premières éditions.

 

  Esp02R  Esp2V.jpg Esp2R2 Esp2V2.jpg
Première édition Seconde édition


Beau comme Apollon, fort comme Hercule, rusé comme Ulysse, coureur comme Zeus… le protagoniste est opposé à un adversaire, si vigoureux, astucieux et audacieux soit-il, toujours  très laid et antipathique.
L'espionne, belle comme le jour, perfide comme l'onde, ne cède au héros que pour lui dérober ses secrets ou le livrer à l'ennemi…
Trêve de jugements de valeur. Si l'on ne peut définir un genre littéraire sans l'opposer aux genres voisins, il importe d'aborder ceux-ci d'un même point de vue théorique que le genre auquel l'on s'intéresse, au lieu de les saborder à coups de condamnations a priori.

 Guy Bouchard, Le Roman d'Espionnage                                                    Catalogue
 
  Esp4R   Esp4V.jpg   Esp4R2   Esp4V2.jpg
Première édition Seconde édition
Autres articles...
GT2 TAR01 PCY06 DD2113 GT10 PRE06
Partager cet article
Repost0
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 16:34

 

 

José Moselli. LA FIN D'ILLA.

Première publication dans Sciences et Voyages n° 283 (29 janvier 1925) au n°306 (9 juillet 1925).
Ce remarquable roman de science-fiction est un véritable "classique" du genre.

Les illustrations qui suivent sont d'André Galland (1886-1965)..

 

ILLA07
    ILLA06
 
ILLA05

   


ILLA04
  ILLA03

ILLA02
ILLA01
    Dans Illa, cité prospère et « idéale », les hommes vivent jusqu'à 200 ans, nourris par les effluves vivifiants des machines à sang. Ces habitants, sous l'emprise du dictateur Rair, ne sont plus qu'à la frontière de l'humanité. Ce dernier imagine en effet de coloniser la ville voisine et d'y prélever un nombre important de jeunes hommes en bonne santé qui remplaceraient les porcs dans les horribles machines, permettant ainsi d'allonger encore la morne vie des Illiens. Un roman horrible, dérangeant et sans morale.
 
        from nooSFere
 

 

Autres articles...
MILLA.jpg
TAR01
PCY06
DD2113
GT10
PRE06
Partager cet article
Repost0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 06:25

Ce texte de science-fiction reste une des réussites du "Journal des Voyages" grâce entre autre aux illustrations d'Albert Robida.

Nous ne disposons plus hélas que du premier épisode à retrouver en compagnie d'autres textes du genre au catalogue  "Revues d'antan".

LERMINA01    

Parution « Le Journal des Voyages » du

4 Décembre 1904 au 26 Mars 1905

    ROBIDA03.jpg
   

ROB03A.jpgReclus volontairement dans une province isolée de la Chine, Alcide Trémolet voulant échapper aux horreurs de la révolution des Boxers, va vivre une des plus extraordinaires aventures de sa vie.
Tombé par accident  dans une crevasse alors qu'il fuyait sa maison, il se réveillera dans un endroit des plus singulier où un homme, habillé de vêtements d'une autre époque va lui faire une curieuse annonce.
IL doit en effet comparaître devant le tribunal du « grand Châtelet »pour avoir pénétré de façon illégale dans une zone interdite. Ainsi fait, la sentence tombe de façon tragique :Condamnation à mort par "Phonothomatose" à savoir la mort par le son...

 

from Jean-Luc BOUTEL

   

Jules Lermina, (1839-1915) a publié ses premiers romans sous le pseudonyme de William Cobb. Il laisse une oeuvre abondante, qui comprend des romans d'aventures, des romans policiers, ainsi que des
contes inspirés par son intérêt pour les sciences occultes.

 


 

 

 

Sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       

Albert Robida (1848-1926)
« Moi qui voulais faire du paysage, moi dont le rêve était de dessiner des arbres et des maisons, je fus amené par le hasard à crayonner des bonhommes comiques ». Si l’on se fie à cette déclaration de Robida, le hasard plus que la vocation amorça sa carrière de dessinateur de presse...

 

 

 

Site Robida

ROB02A.jpg         ROB01A.jpg

 

Quelques autres articles...
TRI45A
FNG048
sw-pla1.jpg
BM-Berges
JE11
JLE01
Partager cet article
Repost0
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 17:46
 

    Accés au Sommaire:  (cliquez ici!)

Accédez aux articles en  cliquant sur les images


F11  

Jourat Stéphane, (1924-1995)


Le nom ne vous dit peut-être rien. Mais c’est l’un de ces auteurs du Fleuve Noir qui s’est démultiplié sous divers pseudonymes. Né en Belgique il commence une carrière littéraire en publiant chez Julliard des romans comme Entends, ma chère, entends (Prix Victor Rossel 1958).

CFNR1  JOU03 Au Fleuve Noir, c’est sous le nom Michel de Saint-Loup qu’il compose des fresques historiques dans la collection «Grands Romans» . JOU01

PRH241.jpg

NOUVELLE LISTE...

JOU02

Il s’associe également avec Claude Goldstein pour écrire sous le nom de Marc Revest les missions de l’agent Kern (« Espionnage ») . Il a aussi participé aux romans signés Benoît Becker dans la collection « Angoisse ».

Toujours pour le Fleuve Noir, il crée et dirige en 1964, la collection « Feu »… 

GT188

Claude Joste, nom de plume de Claude Goldstein est décrit comme un auteur fécond, un habile artisan ...
Parmi ses réussites, Concours complet lors d’une compétition de Jumping, Un goût de fruit vert, l’assassinat d’un peintre spécialisé dans l’érotisme, La crème au citron et Mélodie en noir
JOU04 

Tous nos remerciements à Camille Cossu Veillard pour nous avoir remis en mémoire les articles de Daniel Compère dans le 'Dictionnaire du Roman Populaire Francophone' et de Claude Mesplède dans le 'Dictionnaire des Littératures Policières' , articles que nous avons essayé de synthétiser.

Partager cet article
Repost0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 15:46
 

    Accés au Sommaire:  (cliquez ici!)

Accédez aux articles en  cliquant sur les images
F11

GT00  
BFNR1
        
N097
 

  

 

 

 

 

 

 

 

LE GLOBE TROTTER


Hebdo 14 pages 33 x 25

Journal de Voyages, Aventures, Explorations, etc.

Rédaction et Administration :  14, Cloître-Saint-Honoré, Paris           

                                                        puis 4, rue de la Vrillière, Paris

Partager cet article
Repost0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 22:49
 

    Accés au Sommaire:  (cliquez ici!)

Accédez aux articles en  cliquant sur les images
F11
ME1869Z.jpg  
1352A                 
SAL00
 

   Séries à suivre

 

 

 

 

 

 

 
Le Magasin d’éducation et de récréation est le fruit de la collaboration entre deux républicains engagés dans la diffusion du savoir, l'éditeur Pierre Jules Hetzel et Jean Macé.

Cette revue est tout d’abord bimensuelle et l’abonnement à l’année coûte 12 francs en 1864. Elle reçoit en 1867 le Prix Montyon de l’Académie française, un prix qui récompense l’engagement dans la diffusion du savoir.

Le Magasin d’éducation et de récréation se présente donc comme un journal dont le but est de diffuser les connaissances en distrayant, et qui s’adresse à un vaste lectorat. Mais, malgré la qualité de sa rédaction qui associe des noms aussi illustres que Hector Malot, Alexandre Dumas, Élisée Reclus, Jules Verne, elle connaît des débuts difficiles et ne paraît pas avoir atteint les 10 000 abonnés avant 1875. En octobre 1876, la revue absorbe son ancien concurrent, La Semaine des enfants. Elle est elle-même absorbée en 1916 par Le Journal de la jeunesse.

Le Magasin d’éducation et de récréation s’inscrit dans le mouvement de pensée qui fait de l’instruction un idéal collectif et un remède à l’injustice sociale, en promettant une vie meilleure ; et, de fait, participe à la diffusion du savoir pour tous même si ses lecteurs sont pour la plupart issus de la bourgeoisie.

Article Wikipédia

 

Partager cet article
Repost0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 21:04
 

    Accés au Sommaire:  (cliquez ici!)

La dernière saison de Michel Gourdon dans la collection "Spécial-Police" au Fleuve Noir (en cliquant sur l'image)
WALLIS 1352A.jpg  
sw-pla1.jpg  
LFG00       

   Séries à suivre

 

 

 

 

 

 

 

C’est sous le nom de plume de Roger Faller que Roger Ménanteau est le plus connu, un alias qui fut adopté pour ses premiers romans dans la collection Jean Bruce des Presses de la Cité, entre 1960 et 1962, puis lors de son entrée au Fleuve Noir en 1963, maison d’édition qu’il ne quittera plus jusqu’à sa retraite d’écrivain (ou de son éviction comme bien d’autres ?), en 1985. Mais auparavant Roger Faller avait utilisé d’autres nombreux pseudos dont Roger Valière pour ses premiers romans édités chez La Bonne Presse, collection La Frégate, et celui de Roger Vaneyre chez Ferenczi, collection Mon Roman Policier. Il utilisa une seule fois celui de Henri Grival pour les éditions Lutèce dans la collection Noire & Rose en 1956, un livre intitulé Et ces dollars… Victor ! Les éditions Ferenczi publiaient de très nombreux petits fascicules de 16, 32 ou 64 pages et c’est ainsi qu’il écrivit pour les collections Mon Roman policier, Police & Mystère, puis pour le Verrou et enfin Feux Rouges sous les alias de R.H. Nova, F.A. Wheeler, F.A. Whaler, Roger Nova, R. Henri Nova, Roger-Henri Nova et Henri Nova...

 

La suite du portrait de l'oncle Paul sur le site Mystère - Jazz


 

 

Partager cet article
Repost0