Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 20:25

 

   
      Aux côtés de Conan Doyle, d’Agatha Christie ou encore de David Goodis ou de Chester Himes,
Raymond Chandler
ne peut pas être réduit au statut d’écrivain populaire, ou alors, le terme «populaire» devrait être moins péjoratif !

     Son premier roman The Big Sleep fut publié en 1939. Adapté par Howard Hawks (avec Humphrey Bogart dans le rôle de Philip Marlowe) le roman, traduit par Boris Vian, est publié en 1948 sous le titre
Le Grand Sommeil aux éditions NRF Gallimard.   

                                     


Interview de
Raymond Chandler

 

Mch1 Mch2 Mch3 Mch4
Cinq de chute
n° 18 - 1950
Efface la rouquine
n°22 - 1950

La mort à roulettes
n°48 - 1951

La rousse rafle tout
n°76 -1952

 

   
     Quatre ouvrages signés Chandler vont paraître aux Presse de la cité: il s'agit de recueils de nouvelles publiées entre 1934 et 1935.

     La rousse rafle tout  représente un cas d'école quant à la "politique commerciale" de l'époque (1952) : Cette nouvelle, paraît en 1934 sous le titre Finger Man. Le narrateur, non nommé, dans la version originale est baptisé Philippe Marlowe lors de la ré-édition...
     On ne trouve, dans la version originale qu'une légère référence à la fameuse rousse du titre français "I tried to trace the redhaired girl a little. There were twenty-eight
people named Glenn in the phone book, and three women among them. One didn't answer, the other two assured me they didn't have red hair. One offered to show me."  
    
Et, qui plus est, l'illustration de la couverture est directement copiée d'un ouvrage de Fredric Brown...( fait relevé sur le site de "l'Oncle Archibald")

Mch4
RM6

 

num367.jpg
RM1
         Créée en 1948, la Collection "Un  Mystère" perdurera jusqu'en 1966. Une seconde série la remplaca de 1966 à 1968 suivie d'une dernière collection "Mystère" de 1968 à 1973.

        Retrouvez une importante sélection d'ouvrages (certains avec des tâches de ... rousseur) en parcourant notre catalogue mis à jour le 13 Avril 2014
 
                                                                                     
RM4 RM5
            Commande                              Catalogue "Un Mystère"
Partager cet article
Repost0
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 05:26
071.jpg G.J Arnaud illustre parfaitement l'évolution de cette collection:
 
Il entre au Fleuve Noir en 1959 par le biais de la collection Grands Romans. L’Enfer des humiliés permet à Georges Arnaud, de stabiliser sa situation et de retrouver après sept ans son patronyme en intercalant l’initiale de son second prénom. Il a 31 ans et réalise ainsi l’un de ses objectifs les plus cher: pouvoir intégrer l’équipe de cette maison qui, en une dizaine d’années, s’est imposée comme l’éditeur numéro un de la littérature populaire.

Tout n’a pas était facile : Il lutte pour placer Virus (n°260), en 1960, dans la collection Spécial-Police et doit convaincre pour faire éditer Forces contaminées  (n°274) en 1961, dans la prestigieuse collection Espionnage. Mais le pari est gagné et se succèdent alors, à un rythme soutenu la parution de livres signés G.-J. Arnaud.
Jusqu’à la fin des années 80 il se partagera entre ces trois grandes collections.

from Serge Perraud (SFMAG)
Pour relancer le diaporama,
rafraîchissez la page....
CATALOGUES SPECIAL - POLICE                 COMMANDE


 

Partager cet article
Repost0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 02:07
Les cœurs sont le miroir obscur des firmaments.

    (V. Hugo, « Le groupe des idylles », La Légende des siècles , Nouvelle série)

« Le Miroir obscur » est aussi une collection des Nouvelles Editons Oswald (NéO)  créées par Hélène et Pierre-Jean Oswald en 1979 (?).


N001 N010
N020
N026
N037
N045
1 - H. FAST
10 - F. DARD
20 - P.QUENTIN
26 - D. WESTLAKE
37 - H. McCLOY 
45- L. MALET
N079 N094
NE96
N109 N117
N120
79 - R. VICKERS 
94 - J. PERIGOT
96 - F. FAJARDIE
 109 - F. BROWN
117 - F. BROWN
120 - H. FAST
N142
N154
  Toutes les couvertures
sont illustrées par 
J.C. CLAEYS

Catalogue 
142 - J.BAUDOU & P.GAYOT
154 - E. WALLACE
Commande
Partager cet article
Repost0
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 00:25
Mise à jour: mars 2020  
   Après avoir signé le n° 1 de la collection "Spécial-Police", Tu parles d’une ingénue (1949), c’est avec Romance de la mort (1950), n°1 de la collection "Espionnage" que Jean Bruce poursuit son aventure au Fleuve Noir. Celle-ci durera le temps de dix titres dans la collection  "Spécial-Police et de dix-huit en Espionnage.
 
   Jean Bruce déserte le Fleuve Noir en 1953, emportant avec lui son héros Hubert Bonisseur de La Bath plus connu sous le nom d’OSS 117,
                    aux Presses de la cité – Collection Un Mystère

 


 

FNE1 FNE2 FNE8
  Romance  de la mort
N° 1, EO, (vendu)
 Cadavre au détail
N° 2, EO, 
(vendu)
 Piège dans la nuit
N° 8, EO, 
(vendu)
FNE19 "De distinguer le roman d'espionnage du roman policier, le meilleur moyen n'est-il pas de dénigrer l'un ou l'autre, par
exemple le premier? Tandis que le crime, dans le roman
policier, peut être commis pour des causes très diverses, le
roman d'espionnage n'exploite que quatre sujets, tous liés aux
armes atomiques..."

Guy Bouchard
Le roman d'espionnage
Etudes Littéraires, V. 7, n° 1
FNE14
 Chasse aux atomes
N° 19, EO, 
(vendu)
 CATALOGUE  Vous avez trahi
N° 14, EO,  (vendu)

Un millier de titres de la collection "Espionnage" du Fleuve Noir vous sont proposés au nouveau catalogue (21 mai 2012) dès 1 € pièce.
 
FNE9   FNE3.jpg
  Opération Pyramides
N° 9, EO, 
(vendu)
         [Commande]   Dernière mission
N° 3, EO, 
(vendu)
Partager cet article
Repost0
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 08:47

   
     
BR8a     Il va déjà sans dire qu'il y a souris (celle de gauche) et souris (à droite)... Mais bon! Trêves de balivernes!!!
Et tout d'abord, QUIZZ !
Retrouvez les ouvrages d'origine!* (réponse en liens attachés sur images).
Vous obtenez un score de 8/8? Félicitations!

*Pour vous aider les noms des maisons d'édition (associées à des liens vers d'autres articles)
 BR9a
Syros   La Tarente
     
La recherche sur GOOGLE de « femme brune dans le roman policier » se soldant par un résultat on ne peut plus décevant, la question de « l’évolution du stéréotype de La Femme Brune dans le roman policier de ses origines à nos jours » reste ouverte !
Dans l’attente de vos contributions, quelques éléments.


BR1a                               

 Dès 1861, puis en 1864,  en Angleterre dans les "yellowbacks",  fascicules bon marchés, on raconte les aventures d’une "Lady Detective"


LA FEMME ET LE ROMAN NOIR 
par Etienne Borgers 
BR5a
Presses
Internationales

  C’est dans ce cadre (bureau, office, agence),  que le Privé attend que l’affaire se présente : elle prend alors le plus souvent l’apparence d’une somptueuse, ténébreuse, évanescente, irrésistible créature (un autre archétype : celui de la femme fatale) BR4a  
 LE PRIVE AMERICAIN DE LA GRANDE EPOQUE
 Reardon, Août 2007
Presses de
la Cité 
            Fleuve Noir
BR3a
                                
  …si je fais parler de la même manière un homme qui dira : «merde je me casse» et une femme, la phrase dite par la femme renverra automatiquement à un archétype.
INTERVIEW
de FRED VARGAS

Par Christine Ferniot
(LIRE, 25/10/2001)

GYP03-3
             Transit
  BR6a   ...   dans la mythologie du polar, particulièrement chez les écrivains du sud des états-unis, année 50-60 (Whittington, Gil Brewer, Day Keene et bien d'autres) la femme brune incarnait le péché et la perdition...

Claude MESPLEDE
21/10/2008
    Sogedide   Gallimard   
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 08:08

 

SN0450

Septembre 1945. Marcel Duhamel crée La Série Noire chez Gallimard et le public français découvre La Môme vert-de-gris (titre français de Poison Ivy) et Cet homme est dangereux, deux polars de Peter Cheyney.
Les huit premiers titres ne sont pas numérotés et apparaissent dans un format de 12x18.5 cm, souple et totalement différent de l'édition cartonnée.
En 1958, à partir du numéro 414 de la collection, c’est une édition brochée qui en prend la relève et ce, jusqu’à nos jours.

 

Les premiers n° brochés de la Série Noire

 SN1426 En 1948, Marcel Duhamel écrit ce qui restera longtemps « le manifeste de la "Série noire" ».

« Que le lecteur non prévenu se méfie : les volumes de la "Série noire" ne peuvent pas sans danger être mis entre toutes les mains. L'amateur d'énigmes à la Sherlock Holmes n'y trouvera pas souvent son compte. L'optimiste systématique non plus. L'immoralité admise en général dans ce genre d'ouvrages uniquement pour servir de repoussoir à la moralité conventionnelle, y est chez elle tout autant que les beaux sentiments, voire de l'amoralité tout court. L'esprit en est rarement conformiste. On y voit des policiers plus corrompus que les malfaiteurs qu'ils poursuivent. Le détective sympathique ne résout pas toujours le mystère. Parfois il n'y a pas de mystère. Et quelquefois même, pas de détective du tout. Mais alors ?... Alors il reste de l'action, de l'angoisse, de la violence — sous toutes ses formes et particulièrement les plus honnies — du tabassage et du massacre. Comme dans les bons films, les états d'âmes se traduisent par des gestes, et les lecteurs friands de littérature introspective devront se livrer à la gymnastique inverse. Il y a aussi de l'amour — préférablement bestial — de la passion désordonnée, de la haine sans merci, tous les sentiments qui, dans une société policée, ne sont censés avoir cours que tout à fait exceptionnellement, mais qui sont parfois exprimés dans une langue fort peu académique mais où domine toujours, rose ou noir, l'humour. À l'amateur de sensations fortes, je conseille donc vivement la réconfortante lecture de ces ouvrages, dût-il me traîner dans la boue après coup. En choisissant au hasard, il tombera vraisemblablement sur une nuit blanche. »

(from MOURET, Jean-Noël. 50 ans de Série noire Gallimard 1945-1995)
 SN1612
 SN1771
 SN2516
 SN2621        SN2668      SN2696             SN2700   [Accès au catalogue]
[Commande]
                                  [Les "Série Noire" cartonnés]
   
   
Partager cet article
Repost0
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 07:45


                 VENDU !                       Quelques titres restent disponibles  (Cliquez ici)
176 ouvrages dans un bien bel état

(suite)

Partager cet article
Repost0
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 14:36



De la collection
"L'agence Helena" aux
éditions LUTECE à "Les X' aux éditions OFFICE FRANCAIS DU LIVRE, ce sont 433 'Petites Collections' qui vous ont été proposées. Certaines comme "Le Roi des Bandits" chez FAYARD sont moins connues que d'autres 
("La Loupe" chez
JACQUIER)!
M'enfin: Vous les retrouverez toutes en cliquant sur le lien INDEX ci-joint.
     

Partager cet article
Repost0
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 14:36



   Au regard du phénoménal succès de l'oeuvre de Pierre Souvestre et de Marcel Allain, les ré-éditions se sont succédées...
   Celle que nous vous proposons ici, en constitue la troisième : Les couvertures de ces ouvrages parus entre 1956 et 1958 aux Editions Ventillard Collection "Rex" sont illustrées par Michel Gourdon.

      Toutes nos offres classées par
                               Editeurs /Collections

                  Lettre T à Lettre Z
 
 


 
     

D'autres ouvrages de Marcel Allain dans la Collection Rex




Partager cet article
Repost0
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 22:27
René Brantonne a dessiné pour les Editions des Roses (succcession ou suite ? des Editions Roger SEBAN) les couvertures d'au moins dix-huit titres.

Les trois titres dont nous disposons sont à retrouver dans notre liste

                                 Editeurs /Collections Lettre R.



          
          


Le  site   L'Univers de René BRANTONNE       affiche les autres titres de la collection



Partager cet article
Repost0